2015 : le déca français dans le rétroviseur

Nous avons vécu cette année une saison en demi-teinte, avec toujours beaucoup de potentiel, mais peu de réussite au meilleur niveau, et un championnat de France élite dont on devrait revoir la formule.

auzeil

Bastien Auzeil, seul représentant du décathlon français à Pékin

Sur le plan international, 10 décathloniens français se situent dans le top100 mondial, ce qui constitue un des meilleurs scores de l’histoire. Seules les années 1999 –année de la 4e place de Sebastien Levicq aux championnats du monde de Séville- et 2009 ont fait mieux.

besson

Ludovic Besson, une médaille d’argent qui en annonce d’autres

Les meilleures performances individuelles nous laissent hors des podiums, à l’exception du cadet Ludovic Besson, 2e aux championnats du monde à Cali (Colombie). Et la valeureuse seconde place de la Coupe d’Europe mixte, loin derrière la Russie (et en l’absence chronique de l’Allemagne), ne saurait nous consoler. Reste l’excitant potentiel du leader tricolore de la spécialité : Pour la quatrième fois consécutive, Kevin Mayer, sur un seul décathlon terminé, pointe dans le top10 mondial… en attendant mieux.

Les Français dans le Bilan mondial du décathlon

mayer

Kevin Mayer, quatre années consécutives dans le top10 mondial, mais privé de championnat !

Kevin Mayer 6e 8469pts
Bastien Auzeil 22e 8147pts
Romain Barras 35e 8007pts
Florian Geffrouais 38e 7970pts
Gaël Quérin 40e 7914pts
Romain Martin 55e 7825pts
Maxime Maugein 59e 7801pts
Basile Rolnin 80e 7679pts
Ruben Gado 96e 7610pts
Jérémy Lelièvre 100e 7593pts
barras

Romain Barras, encore et toujours dans la course, cinq ans après son titre européen !

Palmarès international des décathloniens français en 2015

Championnats d’Europe heptathlon (indoor) Gaël Quérin

Bastien Auzeil

4e

6e

6115pts

6011pts

Götzis Bastien Auzeil 10e 8147pts
Kladno Romain Martin 3e 7825pts
Coupe d’Europe d’EC Equipe de France (Barras, Geffrouais, Maugein, Joseph-Parfaite, pour le déca ; De Aniceto, Nyabeu-Djapa, Jacmaire, Chauchard pour l’heptathlon) 2e par équipe

Romain Barras 3e

Florian Geffrouais 4e

Maxime Maugein

Pierre Joseph-Parfaite

 

8007pts

7970pts

7801pts

7395pts

Championnats d’Europe espoirs Basile Rolnin 8e 7679pts
Championnats du monde cadets Ludovic Besson 2e 7678pts
Universiades Bastien Auzeil

Jeremy Lelièvre

2e

4e

Championnats du monde Bastien Auzeil 13e
Décastar de Talence Gaël Quérin 4e 7914pts

Derrière nos leaders, dont six peuvent ambitionner une qualification à Rio l’an prochain (sauf progression exceptionnelle d’un autre athlète), l’arrivée des jeunes est plutôt prometteuse, avec Maugein, Rolnin, Gado voire Lelièvre qui tarde à percer. Et il faudra voir aussi du côté des juniors, qui ont été cinq cette année à dépasser les 7000pts, ce qui les place tous dans le top50 mondial (avec Damien Berthenet 10e à 7457pts, un très prometteur Maxence Pécatte junior 1, 12e à 7441pts, Valentin Charles junior 1, 35e à 7130pts, Julien Olivas 41e à 7053pts et Axel Hubert 46e à 7029pts).

rolnin

Basile Rolnin, première finale européenne en espoirs, en attendant mieux

gado

Ruben Gado, un grand talent en gestation

PASSEE meeting regional CREPS le 15-02-14 Maxime MAUGEIN (EPA86) A Biais

Maxime Maugein, discret mais efficace !

Evidemment, nos regards ne peuvent se détourner de Ludovic Besson, le jeune géant de Franconville (1.95m pour 88kgs), qui à Cali nous a ravis en améliorant le record de France cadets de Mathias Ako-Bienes (ce dernier malheureusement  en retrait depuis deux saisons), avec un remarquable enchaînement à 7678pts. Ses performances en lancers lourds ne devraient pas trop le handicaper dans la catégorie supérieure. Derrière lui, Axel Clément finaliste, n’a pas démérité à 7105pts. Avec Pécatte, Charles, Besson et Clément, nous devrions avoir un quartet junior de haut vol l’an prochain.

L’élite chez les garçons se porte plutôt bien, en attendant les grandes performances que nous promettent les progrès de Mayer, qui ne se sont pas concrétisés en championnat cette année. Ses  8469pts d’Arona sont en-dessous de son potentiel. Le record de Christian Plaziat (8574pts à Split en 1990, il y a… une éternité !) tient encore après un quart de siècle. Il devrait dorénavant trembler à chacune des sorties  du numéro un français. Mais Mayer n’est –il pas trop protégé ?

joseph-parfaite

Pierre Joseph-Parfaite : des progrès au service de l’équipe de France

Götzis fait-il peur aux décathloniens français ?

La belle performance de Bastien Auzeil cette année à Götzis, cinq ans après une superbe seconde place de Romain Barras à la veille de son titre européen en 2010, ne sauraient nous faire oublier que les meilleurs décathloniens français y sont souvent transparents. Le rendez-vous mondial de début de saison n’arrive pas à s’inscrire dans l’agenda de nos leaders. Abandons et contre-performances sont le lot de nos participations depuis plusieurs saisons. Parviendront-ils à conjurer le sort, face au gratin international, pour y renouveler l’exploit d’une victoire qu’ont connus Thierry Dubois en 1979 et Christian Plaziat en 1989 ?

Revoir la formule des championnats de France (élite)

quérin

Gaël Quérin, champion de France, revenu en forme trop tard dans la saison

Alors que nous ambitionnons une place dans le concert international (la France est au 3e rang mondial, derrière les Etats-Unis et l’Allemagne et à égalité avec la Russie pour son élite masculine, au vu des athlètes classés à plus de 7000pts), les championnats de France élite se déroulent dans le plus grand anonymat, dans un grand stade désert avec sept athlètes classés, emmenés par Gaël Quérin, seul parmi les dix meilleurs performers de l’année ! Sur le podium, à la 1re et 3e place, deux athlètes belges (Pittomvils et Hougardy), que nous saluons au passage. Cette formule, qui ne produit rien d’intéressant, a vécu. Il faut arriver à regrouper nos forces dans une épreuve où l’élite serait tenue de concourir, aux côtés d’athlètes plus modestes, conviés au championnat national. Les Epreuves combinées sont une fête. Rien de plus triste et de moins stimulant, de moins propice à la performance qu’une pseudo-compétition d’élite qui n’attire plus ni athlètes ni public. Réunissons les 25 meilleurs athlètes de chaque catégorie (cadets, juniors, séniors), hommes et femmes, dans un grand rassemblement annuel, qui servirait aussi de sélection aux rendez-vous internationaux. Le déca/l’hepta en valent la peine.

La masse

Si, globalement, on peut attendre tout le bien de cette élite en gestation, la pratique de masse s’avère de plus en plus délaissée. Il y a dans toute la France des entraîneurs et des groupes d’athlètes passionnés par le décathlon et les épreuves combinées, mais le calendrier ne leur permet de s’exprimer que deux mois dans l’année (trois si l’on est qualifié aux championnats de France). C’est trop peu. Et trop peu stimulant pour encourager les vocations.

Classés 5000pts 6000pts 6500pts 7000pts 7500pts 8000pts
Cadets 273 81 15 2 2 1
Juniors 116 48 15 9 5
Seniors 204 98 51 30 19 10 3
TOTAL 593 227 81 41 26 11 3

Il y aurait une formule à trouver, avec des regroupements interrégionaux ou nationaux, qui permettraient d’entamer la saison dès le mois d’avril –comme cela se fait aux Etats-Unis- par des épreuves de masse, avant les championnats départementaux et régionaux, et suivie début juillet par un nouveau rassemblement en parallèle aux championnats de France, offrant à tous les niveaux une saison complète. Ces épreuves pourraient d’ailleurs être ouvertes au tout venant, par des animations sur le modèle allemand/autrichien du « Jederman kampf » qui permet à tout un chacun, licencié ou non, de venir s’essayer au décathlon avec l’aide de spécialistes dans chaque épreuve. Le « décathlon pour tous » pourrait bénéficier d’une médiatisation, parrainée par nos leaders de la discipline, ce qui permettrait par ailleurs de les mettre en valeur en même temps que l’épreuve du décathlon.

En avril comme à l’automne, moins propices à la performance, les formules du décathlon en une heure, en une journée ou par équipe, permettent aussi aux athlètes confirmés de s’amuser tout en cherchant le meilleur résultat. Cette année, Antony (déca en 1h, avec les remarquables performances du cadet Maël Lamotte dans les courses : 52’’5 et 4’51’’3 ont rarement été réalisés dans cette épreuve par les meilleurs seniors), Aulnay-sous-Bois (la seule épreuve française qui propose encore un décathlon féminin, malheureusement totalement désaffecté), Tournefeuille et Arles (encore la plus populaire, malgré un niveau d’ensemble faible, et qui surtout reprend le flambeau abandonné par la FFA des compétitions par équipe) ont réuni trop peu de monde pour faire parler d’elles. Mais, heureusement que, dans leur diversité, ces épreuves existent !

Nous ne cessons de le répéter : le décathlon est la base de l’athlétisme, il en est l’essence même. Dans l’Antiquité –et pendant 1000 ans que durèrent les Jeux grecs, il n’existait que deux types d’épreuves d’athlétisme : le groupe des courses, avec 1, 2  ou 18-24 stades, correspondant à nos 200m, 400m et 5000m ; et le pentathlon. Le saut en longueur, les lancers de disque et de javelot n’étaient pas disputés comme aujourd’hui en concours individuel. C’est le pentathlon qui leur permettait d’exister. La responsabilité nous revient de redonner aux Epreuves combinées leurs lettres de noblesse… perdues.

Publicités

2 réflexions sur “2015 : le déca français dans le rétroviseur

  1. Je suis globalement d accord avec cette analyse. Maintenant que faire pour promouvoir les Ec. Une formation des coachs pas toujours au niveau attendu, des organisations difficiles à mettre en oeuvre dans certaines régions, pas ou peu de regroupement d athlètes de second niveau, la priorité étant donnée à notre élite la masse n’est plus encouragée vers ces disciplines.
    Une dtn qui n a plus rien de technique, incarnée par son directeur qui ne pense qu à lui et à son futur poste….des collaborateurs direct qui ne trouvent pas de plaisir à être sûr un stade bref on est bien loin du plaisir.
    Pour ma part j anime toujours un petit groupe Ec à tourlaville mais cela devient de plus en plus difficile pour trouver des athlètes motivés.
    Bon courage à la famille des Ec et merci à noscami
    La date des prochains cf jeunes ne va pas servir l Athletisme pour cette Athletisme de régions.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s